19/11/2014

Lecture symbolique à propos d'une cage décorative.

symbolisme d'objets,projection,destin affichéPendant que mon beau-fils était en train de taper, sur son portable, l'inventaire de la maison de ma fille pour la présenter rapidement au notaire, j'apportais les informations des plaques signalétiques diverses. Quand mon regard s'arrêta sur le meuble zen. Je n'en voyais plus l'ensemble, je n'en voyais qu'une des composantes, une cage en forme de lanterne, ronde avec au-dessus un anneau de portage. Elle avait une hauteur de 30 cm et aucune porte n'était visible, trois bougeoirs étaient accrochés à l'intérieur. Pour y placer des lumignons, il fallait soulever la cage car il n'y avait pas de fond.symbolisme d'objets,projection,destin affiché

La puissance de l'image que je venais d'isoler de l'ensemble me renversa. Elle s'associa immédiatement avec un tableau de Magritte intitulé "Le thérapeute." Même genre de cage chez lui mais avec une ouverture, et deux colombes  présentes.

Pour moi, tout était écrit dans cette pièce de décoration. Tout était dit. Il n'y avait pas d'espoir d'en sortir car aucune ouverture n'était présente. Il n'y avait des supports mais pas de lumignons, à l'inverse du tableau que nous avions achetés ensemble quelques mois plus tôt.

C'était l'impasse, l'échec. Aucune vie, aucune espérance, aucune ouverture cet objet représentait le noir absolu.

Cet élément de décoration de son living apparaissait à mes yeux comme un testament. Une fin de non-recevoir à la vie. Aucune issues.

En trois objets de décoration, je parcourais sa vie, ses espérances, ses recherches.

- Le tableau des tournesols, dans l'entrée de sa maison pour exprimer la vie, la recherche, l'espoir. Sa quête inconsciente d'une solution à son mal être, à ce qu'elle a traversé, sans qu'elle puisse y mettre des mots.

- Le tableau du living avec la jeune dame en quête d'un éclaircissement, d'une idée lumineuse pour mettre fin à son tourment, pour que sa vie soit plus rose qu'elle n'était. Tableau accroché à l'endroit le plus visible du living pour qu'il frappe l'œil, pour que s'exprime son objectif, sa quête. Retrouver le bonheur et la sérénité dans sa vie.(*)

- La cage sur ce même mur à hauteur de la table, objet bizarre détourné de sa fonctionnalité de photophore, comme pour dire que la lumière n'était plus là.

Comme une intuition qui marque le chemin qu'elle prendra malgré elle. Destin inéluctable allant à la catastrophe. Arsenal thérapeutique, symbole des possibilités qu'elle pourrait parcourir, oscillation entre deux pôles.

Ce meuble étagère, décoré par des objets est pour moi comme un livre du destin, qu'elle ne perçoit pas encore mais dont toutes les inflexions vont, les unes après les autres, la conduire au désespoir, à la perte des repères.

Était-ce seulement un conseil, un avertissement mis en exergue pour y décrire le danger qui la guette si elle si n'entreprend pas d'actions, si elle n'entre pas dans un chemin thérapeutique.

La vie l’a trop bousculée, elle n'avait plus les ressources physiques nécessaires. Elle ne pouvait pas claquer la porte de l'hôpital et se lancer dans une aventure personnelle. Elle ne pouvait pas dire oui à ce qui lui arrivait et reprendre à zéro une autre vie tant les contraintes étaient grandes, tant sa fierté ne souffrait pas de mettre le genou par terre en faisant confiance à la vie.

Effacer son histoire et repartir sur d'autres bases lui était impossible. Sa confiance en la vie, son appui sur son rocher était trop loin de son quotidien. Elle n'en pouvait plus, son geste le montrait. Sa souffrance avait prit le pas,.

Elle n'était plus que souvenirs, qu'une étoile filante dans notre nuit.

(*) Autour d'un cadeau.

Les commentaires sont fermés.