10/05/2015

L'album de famille, coté mère.

L'album de jeunesse de ma mère attendait dans le hall d'entrée d'être emporté à la réunion familiale pour être parcouru et évalué. Fallait-il encore garder ses mémoires qui faisaient parti de notre vie, nous ses enfants. Mémoire enfouie, mémoire cachée qui s'exprime sans doute encore derrière nos comportements.

Puissante relation que le lien maternel.

N'était-ce pas la nature de ce lien qui était en jeu ce mois suit suite au départ de notre  fille.

Une relation fondamentale s'était brisée, relation de souffrance qui réveille celle vécue en tant qu'enfant par rapport à notre mère.

Un deuil a traverser, à dissoudre dans un sens comme dans l'autre.

C'est sans doute ce que signifie la parole de l'Évangile « Il faut quitter son père et sa mère » pour s'engager dans la vie.

Dans quelle mesure nous les enfants de Jeanne, avions-nous coupé le lien avec elle.

L'avions-nous placé dans une mémoire affectueuse et tendre sans regrets de ce qui avait été reçu, dans l'acceptation complète des moments vécus avec leurs points positifs et négatifs ?

Lien coupé qui renvoie à la cicatrisation de la plaie. Liens vécus vers une mère suffisamment bonne qui s'était sacrifiée pour que ses enfants aient la meilleure vie possible.

Album qui pouvait mettre en avant la mesure du deuil effectué.

Comment se tourner vers ses enfants si nous en tant qu'enfant, nous n'avons pas encore cautérisé le lien rompu vers notre mère.

L'image du M revient, celui de la première lettre des prénoms des nombreuses conquêtes féminines de mon frère à commencé par Mimie, puis Marie-Thèrèse et bien d'autres M. .

Toujours en quête d'une autre femme au prénom commençant par M. , car impuissant à affronter sa rupture à la mère. Ne sachant choisir entre les M, abandon du M de mère et du M de Maman, ne sachant accomplir et dépasser la perte, ne sachant emprunter le pont du deuil, vers la femme au prénom sans M.  Femme qui n'est pas mère et qu'il recherche.

Femme qu'il a peur de trouver, et qui se présente, avec encore un prénom commençant par M , femme qui  l'a conduit à l'AVC car elle représentait ce qu'il avait perdu de sa mère, l'attachement sécurisant durant la portance. Souvenir corporel insupportable.

Lien difficile à mettre à jour.

Album qui n'a pas quitté son emplacement provisoire dans le hall. Acte manqué.

 

 

Les commentaires sont fermés.